CUISINE TON HAUT

On y voit l'équipe des Cuisines ccllectives du Haut-Saint-François : Karine Valade, Charlotte Crevier et Guillaume Loiselle-Boudreau

L’organisme les Cuisines collectives du Haut-Saint-François, dont la mission première est de promouvoir l’autonomie alimentaire chez les individus, lançait en octobre dernier le projet Cuisine ton Haut, une formule d’action communautaire bien adaptée au contexte de la pandémie. Après six semaines de roulement, maintenant, on peut dire que le projet Cuisine ton Haut a vraiment trouvé écho dans la population et qu’il a répondu à un besoin existant, puisqu’une soixantaine de personnes ont bénéficié de l’initiative, jusqu’à présent.

La formule est simple : l’organisme offre gratuitement aux personnes qui souscrivent au projet une boîte contenant la totalité des ingrédients nécessaires pour l’élaboration d’une recette de cuisine qui mettra en valeur au moins un produit agroalimentaire du Haut-Saint-François. Les personnes inscrites doivent préalablement visiter la page Facebook de l’organisme et choisir une recette parmi les trois catégories proposées : cuisine du terroir, cuisine végétarienne et cuisine internationale. La boîte est ensuite préparée et sa date de livraison, décidée, en fonction du calendrier de l’organisme et de l’agenda des participants et participantes.  

Il va s’en dire qu’une telle initiative a le grand mérite de renvoyer aux chaudrons des personnes qui, par manque d’inspiration ou de motivation passagère, trouvent dans ce soutien le coup de pouce qu’il fallait pour les ramener à la cuisine. De plus, l’encouragement à développer la saine habitude de cuisiner soi-même à la maison, en famille, entre ami-e-s ou en petit groupe-bulle, comme on le dit souvent ces jours-ci, rejoint un deuxième objectif : celui de nourrir le sentiment de sécurité alimentaire des participants et participantes, comme le dit Guillaume Loiselle-Boudreau, directeur de l’organisme. En fait, tout laisse croire que l’action de cuisiner augmente le sentiment d’emprise de l’individu sur sa vie, puisqu’en répondant lui-même au besoin élémentaire de se nourrir, celui-ci se sent moins vulnérable, moins dépendant, et, de ce fait, davantage sécurisé.

Fort du succès de l’automne et après quelques semaines de relâche, Cuisine ton Haut poursuivra sur le même élan fin janvier. Il est déjà toutefois possible de contacter l’organisme dès maintenant pour s’inscrire pour 2021. D’ici là, les Cuisines collectives du Haut-Saint-François continueront d’offrir leurs services réguliers en version COVID-19, soit de distribuer des boîtes incluant les fonds de base pour effectuer des recettes spécifiquement demandées par les requérants et requérantes, selon les quantités calculées en fonction de la grosseur du ménage. Encore une fois, il s’agit d’un service offert à tout le monde, donc sans égard aux revenus. Chaque boîte peut contenir l’équivalent de 3-4 recettes, voire plus, dépendant de la grosseur de la famille, ce qui peut donner un sérieux coup de pouce ponctuel dans l’organisation des repas à ceux et celles qui en font la demande.

Toutefois, il faudra attendre la fin de la pandémie pour que les activités régulières des Cuisines collectives du Haut-Saint-François reprennent leur cours. Effectivement, l’organisme qui habituellement encadre et reçoit sous son toit de petits groupes de personnes à qui il fournit les fonds de base pour une activité de cuisine collective, voit maintenant son rôle social un peu contraint, puisque les regroupements sur place ne peuvent se faire et que les activités de cuisine en groupe servent aussi, normalement, à briser l’isolement de certains membres de notre communauté.

Avec le temps des Fêtes qui approche, inspirons-nous donc des actions des Cuisines collectives du Haut-Saint-François et investissons nos cuisines, restons inventifs et réapproprions-nous nos menus. Étant donné les restrictions sociales, pensons à cuisiner autrement et à remplacer la quantité des occasions de rencontres par la qualité de celles que nous pourrons avoir en petites cellules familiales et en petits groupes-bulles, et goûtons le plaisir simple de partager avec ceux et celles que l’on aime un repas préparé avec les meilleures attentions et intentions du monde.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Fermer le menu