La Réserve internationale de ciel étoilé

voie lactée, par Patrice Amyot.

La Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic (RICEMM) vise à préserver, aujourd’hui et pour l’avenir, l’accès pour tous à l’expérience du ciel étoilé. Poursuivant les différents efforts dans le monde pour lutter contre la pollution lumineuse, elle est la toute première réserve internationale de ciel étoilé certifiée par l’International Dark-Sky Association (IDA).

Mené par l’ASTROLab et grâce à la collaboration du parc national du Mont-Mégantic, de l’Observatoire du Mont-Mégantic, des communautés locales et des élus municipaux, provinciaux et fédéraux, le projet de protection du ciel nocturne a permis de répondre adéquatement aux besoins d’éclairage extérieur en réalisant d’importantes économies d’énergie. De plus, la protection du ciel étoilé et la mise en valeur des paysages nocturnes contribuent à donner à la région un caractère distinctif et une notoriété internationale.

Inaugurée en septembre 2007, la RICEMM s’étend sur une superficie de 5 275 km2. Elle est centrée sur le parc national et l’Observatoire du Mont-Mégantic et couvre approximativement une zone d’un rayon de 50 km. La ville de Sherbrooke, située à 60 km à vol d’oiseau, fait aussi partie de la réserve, ainsi que les 34 autres municipalités des MRC du Haut-Saint-François et du Granit.

La vie a besoin de nuit… Dans tout le monde, l’usage abusif de l’éclairage nocturne détériore chaque jour davantage la qualité du ciel étoilé, prive l’humanité de ce patrimoine naturel exceptionnel et a des effets sur la qualité de vie.

http://ricemm.org/

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Fermer le menu