Projet Accès-cible

L'enseignante donne des explications à une élève

Le Centre de services éducatifs populaires du Haut-Saint-François (CSEP), dont les bureaux sont situés à East Angus, vient d’ajouter une offre de cours supplémentaire à son agenda. En fait, depuis le 20 octobre dernier, le CSEP a mis en marche son projet Accès-cible, une formation portant sur les compétences essentielles de base en lecture, écriture, calcul et informatique, dans un local de la municipalité de Weedon. La formule propose des apprentissages à la carte qui se moulent aux besoins spécifiques de chaque élève et donne la possibilité à chacun et chacune de progresser à son propre rythme. Le but visé par ce programme éducatif est d’augmenter les chances d’avancement de tous et toutes sur le marché de la diplomation et de l’emploi et de guider nos gens vers une plus grande autonomie personnelle et citoyenne.

L’objectif du CSEP est donc bien aligné avec les critères du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale (PAGIEPS), visant notamment à augmenter la participation citoyenne et le niveau de vie des personnes et familles à faibles revenus. Le PAGIEPS, qui subventionne de tels projets via les fonds qu’il distribue à des concertations régionales responsables d’en faire la gestion, a confié ce mandat chez-nous à Solidarité Haut-Saint-François, qui a vu dans l’initiative du CSEP un projet solidaire et porteur de nos valeurs en matière d’égalité et d’éducation.  Il s’agit effectivement d’un projet répondant parfaitement à un des huit changements souhaités par la Démarche globale intégrée (DGI), débutée par la MRC du Haut-Saint-François en 2014 et qui vise à augmenter la scolarisation et les compétences de la population pour le plus grand épanouissement des individus et de la collectivité du Haut-Saint-François. 

La directrice du CSEP, madame Nawel Amokrane, souligne d’ailleurs que le choix de sortir des locaux et de la grille-horaire habituelle de l’organisme en offrant cette formation de soir à Weedon, a été fait dans le but de faciliter l’accès à l’éducation aux personnes ayant des contraintes d’horaire et de mobilité dues à des situations de précarité ou de monoparentalité, notamment. Étant donné les normes imposées par le gouvernement en raison de la pandémie, le CSEP doit limiter à sept le nombre d’inscriptions, pour le moment, dans un espace qui pourrait accueillir jusqu’à dix élèves, normalement.   En conséquence et pour répondre à la demande manifestée par des citoyens et citoyennes, l’organisme a rapidement réagi en ajoutant deux soirées supplémentaires de formation à son calendrier.  La municipalité de Weedon a, pour sa part, tenu à participer à la réussite du projet, en offrant gracieusement son local pour ces deux nouvelles soirées.

Il est donc désormais encore possible de communiquer avec le CSEP pour s’inscrire au projet Accès-cible, puisque des places supplémentaires sont maintenant disponibles. De plus, d’autres places devraient se libérer dans les groupes à divers moments de l’année, puisque chaque individu poursuivra, à son rythme, ses propres objectifs personnels. Si la formule d’apprentissages sur mesure est pour vous, n’hésitez donc pas : OSEZ LA CHOISIR et OSEZ VOUS CHOISIR en communiquant avec l’organisme!

 

La prof et l'étudiante
L'enseignante Vanessa L'écuyer avec une élève.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Fermer le menu