RURART, artistes, culture et communauté

Rurart à Cookshire-Eaton. Par Martin Mailhot, 2019.

Margaret, la grand-mère d’Apollo est une grande passionnée des arts et de la culture. Elle a sensibilisé le jeune homme à RURART qu’a fondé Amélie Lemay-Choquette. D’ailleurs, l’instigatrice de RURART a obtenu récemment le prix Artiste dans la communauté du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Une soirée s’est d’ailleurs tenue en août 2019 pour féliciter madame Lemay-Choquette à la Maison de la culture John-Henry-Pope, à Cookshire-Eaton. 

Gilles Denis, administrateur du lieu culturel local, explique plus en détail la raison du 5 à 7 surprise. « On trouvait trop silencieuse notre région par rapport au prix qu’avait obtenu Amélie avec le projet RURART. » Lancé en 2017, le prix Artiste dans la communauté vise à faire rayonner, dans l’espace public, l’engagement d’artistes partenaires du développement local. Il était l’un des trois prix remis dans le cadre du 32e colloque annuel du réseau Les Arts et la Ville à Vaudreuil-Dorion et était accompagné d’une bourse de 5000 $. 

La Ferme la Généreuse accueille depuis 2012 les artistes et les représentations de RURART. La propriétaire, Francine Lemay, se réjouit de cette « expérience hors des cadres et des murs » conventionnels. « Aujourd’hui, on célèbre la détermination, l’audace d’Amélie, la résilience. La collaboration de tous ceux qui y ont cru et qui ont donné du temps. Aussi toute notre grande collectivité du Haut-Saint-François qui a su accueillir de façon juste une artiste de la relève. » Fondamentale pour le développement culturel dans un contexte de ruralité, cette initiative propose à la communauté un point d’ancrage et une occasion d’enrichir son milieu de vie par les arts et la culture.

RURART est une façon audacieuse de réunir les artistes et la population dans une volonté commune d’oser la culture pour façonner l’avenir.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Fermer le menu