UNE GÉNÉROSITÉ BIEN CONTAGIEUSE

Boîtes de denrées alimentaires

Comme tous les ans, en cette période qui précède Noël, toute l’équipe de Moisson Haut-Saint-François s’active et met les bouchées doubles pour honorer la mission de l’organisme qui vise à pourvoir aux besoins alimentaires de la population en difficulté sur le territoire de la MRC du Haut-Saint-François. Fidèle à sa tradition, l’équipe s’affaire donc ces jours-ci, et depuis plusieurs semaines déjà, à la collecte de denrées alimentaires qui garniront les paniers de Noël qui seront distribués un peu partout à travers notre territoire.

Fait particulier, cette année, les collaborations et les gestes de soutien à l’organisme semblent se décliner de façon plus variée que jamais. Tout d’abord, il y a la population générale qui par ses dons marque toujours son implication. Ensuite, il y a des personnes bénévoles qui, plus nombreuses qu’à l’habitude, offrent sans compter des heures de service pour l’approvisionnement et la distribution des denrées. Aussi, il y a des organismes communautaires qui, souhaitant apporter quelques notes de douceur aux familles, bonifient de biscuits et sucreries le contenu des paniers, alors que d’autres organisations, instances municipales et gouvernementales, soutiennent l’œuvre de Moisson Haut-Saint-François par des dons en argent permettant à l’organisme de faire lui-même les achats nécessaires.

Une générosité aux mille visages

Les manifestations de partage sont donc de toute provenance et de toute nature, entre autres exemples, encore, ce restaurateur offrant de cuisiner une dizaine de repas pour des familles dans le besoin, ces commerçants donnant des bons d’achat échangeables dans leur magasin, en passant par ce parent venu porter à l’organisme des cadeaux préparés par ses enfants. Bref, il n’y a pas de petit don; chaque geste est toujours accueilli avec gratitude.

Comme le souligne Katia Palardy, directrice de l’organisme, il s’agit d’un mouvement de générosité enclenché depuis le printemps, d’un élan qui ne semble pas encore s’essouffler. Les effets de la pandémie sur les conditions économiques des travailleurs et travailleuses ont bien entendu entraîné un plus grand nombre de familles à recourir aux services de l’organisme cette année. En contrepartie, la solidarité de la communauté qui s’exprime de façon plus manifeste que jamais participera, ainsi, souhaitons-le, à rehausser l’indice de bonheur ressenti dans tous les foyers du Haut-Saint-François pendant le temps des Fêtes.

Dans l'ordre habituel : Michel Rodrigue (Guignolée de Dudswell), Nathalie Martin, Cécile Martin, Daniel Bouchard (Boralex), Bruno Drichefsky, Huguette Lessard (Guignolée de Dudswell) et Katia Palardy.
Dans l'ordre habituel : Michel Rodrigue (Guignolée de Dudswell), Nathalie Martin, Cécile Martin, Daniel Bouchard (Boralex), Bruno Drichefsky, Huguette Lessard (Guignolée de Dudswell) et Katia Palardy.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Fermer le menu